Les Amis de la Fagne - Les promenades, les réserves naturelles, l'association...   Les Hautes Fagnes. La faune, la flore, l'histoire des paysages,...     Actualités fagnardes. Ce qu'il faut savoir, les évènements, ... Publications. La revue Hautes Fagnes, les guides des Hautes Fagnes, les cartes.... Photographies. Les animaux, les plantes, les gens, les paysages....  
  Nederlands - Deutsch        
Forum
Contact
 
 
"Les Amis de la Fagne"
Qui sommes-nous?
Promenades
Actions de terrain
Réserves naturelles
Présence et actions
Les AF au fil du temps
Contacts
Accueil
 
"Les Amis de la Fagne" › Réserves naturelles › Sol Fetchereu
Cliquez pour agrandir Document issu du Travail de Fin d'Etudes de Sarah Klose en vue de l'obtention d'un diplôme de bachelière en sylviculture - ISA de La Reid - 2006.
Sol Fetchereu

Situation  : Altitude : 570 – 585 m. - Superficie : 80 a 74 ca.

Géologie  : Schistes et phyllades, quartzophyllades et quartzites divers d’âge Revinien (Cambrien).

Pédologie  : Sols sur matériaux tourbeux V ; sols limoneux à charge schisto-gréseuse, à horizon B structural, Gbbr ; sols limoneux à charge schisto-gréseuse, très fortement gleyifiés, à développement de profil non défini, Gixr ; fonds de vallons rocailleux, R.

Végétation potentielle  :

  • Aulnaie riveraine (91E0 / Stellario-Alnetum / G1.212) et aulnaie-boulaie marécageuse (Sphagno-Alnion / G1.52) le long du cours d’eau.
  • Boulaie tourbeuse à sphaignes (91D0* / Vaccinio uliginosi-Betuletum pubescentis / G1.51).
  • Chênaie pédonculée (9190 / Querco-Betuletum / G1.81).
  • Hêtraie (9110 / Luzulo-Fagetum / G1.61) dans la partie la plus sèche.

Végétation actuelle  :

Une jonchaie marécageuse à jonc épars (Juncus effusus) et à molinie (Molinia caerulea) est située le long du cours d’eau. En s’en éloignant, on découvre une boulaie pubescente à sphaignes (91D0* / Vaccinio uliginosi-Betuletum pubescentis / G1.51) en phase de reconstitution. Elle est clairsemée de pins sylvestres (Pinus sylvestris) et envahie de semis naturels d'é picéas (Picea abies). Puis, la boulaie fait place à un terrain plus ouvert, constitué de plages de sphaignes (Sphagnum sp.) et de myrtilles communes (Vaccinium myrtillus). C’est une zone de bas marais acides (Caricion fuscae) et de landes humides à paratourbeuses (4010 / Oxycocco-Sphagnetea magellanici / F4.11). Une plantation d’épicéas (Picea abies) longe ce site.

Intérêt général :

La boulaie (habitat prioritaire) en reconstitution ainsi que la zone à sphaignes sont des milieux typiques des Hautes-Fagnes. De plus, ils se trouvent à proximité immédiate de la Réserve Naturelle. Il est donc intéressant de les protéger.

3.2. Inventaire biologique

3.2.1. Inventaire botanique

Plantes vasculaires :

  1. Agrostis canina
  2. Agrostis capillaris
  3. Anemone sylvia
  4. Anthoxanthum odoratum
  5. Athirium filix-femina
  6. Betula sp.
  7. Blechnum spicant
  8. Calluna vulgaris
  9. Carex echinata
  10. Carex nigra
  11. Carex rostrata
  12. Deschampsia cespitosa
  13. Descampsia flexuosa
  14. Digitalis purpurea
  15. Dryopteris carthusiana
  16. Erica tetralix
  17. Eriophorum vaginatum
  18. Fagus sylvatica
  19. Frangula alnus
  20. Galium saxatile
  21. Glyceria fluitans
  22. Holcus lanatus
  23. Juncus acutiflorus
  24. Juncus bufonius
  25. Juncus effusus
  26. Luzula multiflora
  27. Molinia caerula
  28. Narthecium ossifragum
  29. Picea abies
  30. Pinus sylvestris
  31. Polygonatum verticillatum
  32. Potentilla erecta
  33. Pteridium aquilinum
  34. Quercus robur
  35. Rubus idaeus
  36. Salix aurita
  37. Scirpus cespitosus
  38. Sorbus aucuparia
  39. Teucrium officinalis
  40. Trientalis europaea
  41. Vaccinium myrtillus
  42. Vaccinium uliginosum
  43. Vaccinium vitis-idaea
  44. Viola palustre

Agrostis des chiens
Agrostis capillaire
Anemone sylvie
Flouve odorante
Fougère femelle
Bouleau
Blechnum en épi
Callune
Laîche étoilée
Laîche noire
Laiche à bec
Canche cespiteuse
Canche flexueuse
Digitale pourpre
Dryoptéris des chartreux
Bruyère quaternée
Linaigrette vaginée
Hêtre
Bourdaine
Gaillet du Hartz
Glycérie flottante
Houlque laineuse
Jonc à tépales aigus
Jonc des crapauds
Jonc épars
Luzule multiflore
Molinie
Narthécie ossifrage
Epicéa commun
Pin sylvestre
Sceau-de-Salomon à feuilles verticillées
Potentille tormentille
Fougère aigle
Chêne pédonculé
Framboisier
Saule à oreillette
Scirpe cespiteux
Sorbier des oiseleurs
Germandrée scorodoine
Trientale d'Europe
Myrtille commune
Myrtille de loup
Airelle
Violette des marais

Bryophytes : en cours (S. Klosé ISA La Reid)

Leucobryum glaucum
Sphagnum sp.

3.2.2. Inventaire des espèces d’oiseaux observés : en cours. (A. Pironet – AVES)

 

 

Indice de nidification

  • Cassenoix moucheté
  • Mésange bleue
  • Mésange noire
  • Pinson des arbres
  • Pouillot fitis
  • Rougegorge familier

Nucifraga caryocatactes
Parus caeruleus
Parus ater
Fringilla coelebs
Phylloscopus trochilis
Ericathus rubecula

0
1.1
1.2
2.2
1.2
2.2

3.2.3. Relevé des mammifères observés sur le site: en cours. (A. Pironet – AF)

3.2.4. Relevé des amphibiens et reptiles observés sur le site: en cours. (M. Crahay – AF)

  • Lézard vivipare

Lacerta viviparis

3.2.5. Relevé des invertébrés observés sur le site: en cours. (J. Fagot - CEL)

  • Cicadella spumosa
  • Formica rufa
  • Lochmea capreae
  • Vanessa atalanta

Cicadelle écumeuse
Fourmi rousse

Vulcain

3.3. Objectifs visés

Il faudrait maintenir le caractère ouvert du bas marais (Caricion fuscae) et laisser la boulaie (91D0* / Vaccinio uliginosi-Betuletum pubescentis / G1.51) se reconstituer tout en éliminant les semis naturels d’épicéas (Picea abies). La pessière devra être déboisée afin de retrouver la végétation potentielle.

3.4. Détails des travaux

Abattage des épicéas  : Cette opération devra être exécutée avec un maximum de précautions. Là où le sol est très humide, tout sera mis en œuvre pour éviter de l’endommager. L’hiver sera donc la période la plus adaptée, quand le sol sera gelé. La pessière, dans la partie pentue du terrain, au sol plus sec, pourra être abattue hors période de gel mais en tenant compte des périodes de nidification. On évitera de faire de brûler les arbres abattus afin de ne pas modifier la composition chimique du sol.

Les rémanents seront laissés sur place, en andins, le long des drains afin de ne pas recouvrir les zones les plus intéressantes point de vue végétation.

Les grumes seront enlevées en prenant toutes les précautions nécessaires pour éviter d'endommager le sol: utilisation de chevaux de débardage ou d'une machine adaptée aux sols para-tourbeux, choix du chemin de débardage, période de débardage.

3.5. Période des travaux

Là où le sol est très humide, tout sera mis en œuvre pour éviter de l’endommager. L’hiver sera donc la période la plus adaptée, quand le sol sera gelé. La pessière, dans la partie pentue du terrain, au sol plus sec, pourra être abattue hors période de gel mais en tenant compte des périodes de nidification.

3.6. Travaux déjà accomplis
  • Les semis naturels d'épicéas ont été abattus dans la boulaie. La partie la plus humide de la pessière, là où s'étend une zone à narthécie, a subi un premier dégagement lors de fortes gelées, fin 2005.
                     
                     
                     
                     
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Copyright "Les Amis de la Fagne" asbl - Webmaster: Annick Pironet