Les Amis de la Fagne - Les promenades, les réserves naturelles, l'association...   Les Hautes Fagnes. La faune, la flore, l'histoire des paysages,...     Actualités fagnardes. Ce qu'il faut savoir, les évènements, ... Publications. La revue Hautes Fagnes, les guides des Hautes Fagnes, les cartes.... Photographies. Les animaux, les plantes, les gens, les paysages....  
  Nederlands - Deutsch        
Forum
Contact
 
 
Les Hautes Fagnes

Une nature d'exception

Situation
Climat
Géologie
Histoire
Vie en Fagnes
Passé des Hautes Fagnes
La faune
La flore
Les habitats
Gestion et protection
Portraits de fagnes
Liens
Lecture sur les Fagnes
 
Accueil
 
 
Les Hautes Fagnes › Une nature d'exception › Climat

Climat: Humide et froid
Les Hautes Fagnes, par leur position élevée et leur relief, sont une région naturelle très différente des autres régions du pays.

Les vents d’ouest, océaniques, chargés en humidité, rencontrent ici le premier relief de leur parcours. Ils s’élèvent alors brusquement, subissent une baisse de pression et un refroidissement provoquant la condensation de la vapeur d’eau. Les Hautes Fagnes sont abondamment arrosées ou baignées dans les brumes et le brouillard.
 
En 1968, il y a eu 272 jours de pluies et durant l’hiver 69/70, on a relevé 142 jours de neige.  
Photo:Annick Pironet
2006

 

Les précipitations moyennes avoisinent les 1400 mm par an avec parfois des pics à 1700 mm ( 2000 mm en 1966). En comparaison, Spa-Malchamps qui se trouve aux portes des fagnes ne reçoit que 1127 mm par an et Uccle, 835 mm.

Ce contraste régional se révèle dans toutes les composantes climatiques.

Avec une température moyenne annuelle comprise entre 6 et 7°C ( 6,1°C à Botrange, 6,7°C au Mont Rigi), le plateau des Hautes Fagnes est le relief le plus froid de Belgique. Cette température est plus de 3 degrés en dessous de la température moyenne relevée à Uccle ( 10,4°C).

Photo: Jean Fagot - Trientale d'Europe - 2006    

La saison de végétation est aussi beaucoup plus courte que dans d’autres régions. Le climat rigoureux de cette région, avec ses fortes précipitations, ses hivers longs et froids et une température moyenne basse a permis le développement d’habitats naturels et le maintien de nombreuses espèces végétales, boréo-montagnardes et atlantiques très rares, plantes et animaux que l’on rencontre généralement plus au nord ou en montagne.

Texte: Jean Fagot

                     
                     
                     
                     
 
                     
                     
                     
                     
                     
                     
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Copyright "Les Amis de la Fagne" - Webmaster: Annick Pironet