Les Amis de la Fagne - Les promenades, les réserves naturelles, l'association...   Les Hautes Fagnes. La faune, la flore, l'histoire des paysages,...     Actualités fagnardes. Ce qu'il faut savoir, les évènements, ... Publications. La revue Hautes Fagnes, les guides des Hautes Fagnes, les cartes.... Photographies. Les animaux, les plantes, les gens, les paysages....  
  Nederlands - Deutsch        
Forum
Contact
 
 
Les Hautes Fagnes

Une nature d'exception

Passé des Hautes Fagnes
La faune
La flore
Les habitats
Gestion et protection
Portraits de fagnes
Liens
Lecture sur les Fagnes
 
Accueil
 
 
Les Hautes Fagnes › Portraits de fagnes
Vous pouvez aussi effectuer une recherche par ordre alphabétique en choississant la première lettre du lieu-dit ci-dessous.
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z
Vallée du Trôs Marets
   

N° 3 Région Sud-ouest: Baraque Michel - Hoëgne - Eau Rouge - Bayehon - 13e édition - 2007

Trôs Marets.

Le Trôs Marets ("le ru des –" est traditionnellement sous-entendu) naît des landes tourbeuses du Setay, non loin de la route Mont-Rigi – Malmedy, et à quelques centaines de mètres à l'ouest du site où le Bayehon prend sa source.

 
               
Photo:Jean Fagott - Vallée du Trôs Marets- 2006

Ils ont cependant une orientation très différente. Le Trôs Marets adopte en effet un cours vers le sud-ouest et bientôt passe au bas de la Fagne du Fraineu, où il longe un pierrier qui s'étend longuement sur sa rive gauche. Dès après, il croise la petite route Hockai-Xhoffraix qui dessine ici une vaste boucle pour franchir la vallée naissante. Il reçoit, en rive droite, un affluent qui naît de la tourbière du Fraineu, puis très vite, prend une allure de torrent montagnard, de tout ceux du Haut Plateau assurément le plus évocateur. Trois ruisselets lui parviennent en rive gauche, des essarts de Nampîre et du nord de Mont.

Par ailleurs, dès la cote 460, le val du Trôs Marets devient fort accidenté et forme une vallée en V caractéristique. Des bancs de quartzophyllades, redressés jusqu'à la verticale, barrent fréquemment son cours; les quartzites et les grès qui y sont inclus sont particulièrement résistants à l'érosion, d'où une succession de chutes d'eau et de cascades; l'affouillement des eaux et l'action abrasive des cailloux qu'elles entraînent creusent dans les phyllades plus tendre d'aval des vasques profondes, arrondies et parfois remarquablement polies, qui portent dans le pays le nom de "cuves". On peut en observer de très démonstratives au niveau précisément du Pouhon des cuves. Et l'on notera, ici encore, l'analogie avec les torrents alpestres. (…) Notre rivière parcourt encore 700 m de gorge sauvage puis, s'en vient confluer avec la Warche.

Notons que plusieurs terrains dans la vallée supérieure du Trôs Marets forment une Réserve Naturelle Agréée (RNA) , gérée par « Les Amis de la Fagne ».

D’après le "Guide du plateau des Hautes Fagnes" - R. Collard et V. Bronowski – Les éditions de l’octogone – 1993

 

                     
                     
                     
                     
 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
Copyright "les Amis de la Fagne" Webmaster: Annick Pironet